Revenir au site

Comment l'alimentation de mon enfant doit-elle être différente de la mienne ?

· Infos santé

Un enfant à des besoins accrus pour un organisme de petite taille, contrairement à un adulte. C'est au cours de ses premières années que l'enfant éveille son palais. C'est donc à cette période qu'il est important d'essayer de lui inculquer de bonnes habitudes alimentaires et une diversité des aliments proposés. Voici quelques conseils pour vous aider à composer les repas quotidiens de votre enfant.

Favorisez les produits apportant un fort sentiment de satiété

  • Il est important de prendre en compte l'appétit de votre enfant et d'être à son écoute. Si celui-ci n'a pas faim, il n'est pas nécessaire de le forcer à manger. Il faudra cependant trouver des solutions afin de l'amener à manger à des heures régulières. Certains enfants n'ont pas exemple pas faim le matin, pensez par exemple à lui donner une collation qu'il pourra manger sur le chemin de l'école ou lors de la récréation.
  • Un enfant a une plus petite corpulence qu'un adulte, il mange donc moins car ses besoins sont inférieurs. Lui proposer une petite assiette lors des repas peut être une bonne idée afin de diminuer automatiquement les quantités grâce à ce plus petit contenant.
  • Privilégier des aliments qui apportent un sentiment de satiété et de l'énergie à votre enfant est important. Grâce à un repas composé d'aliments sains et équilibrés vous éviterez à votre enfant d'avoir faim entre deux repas. Les produits qui permettent d'apporter un fort sentiment de satiété sont notamment les produits comprenant des céréales complètes.

Une viande par jour au maximum pour les enfants

  • Une portion de viande par jour au maximum est suffisante pour les enfants, contrairement au adulte pour lesquels une à deux portions par jour est plus adaptée. Varier les viandes est également important, tout en limitant la viande rouge, plus riche en matières grasses.
  • Pensez à varier les cuissons et les aromates afin de diversifier le goût.
  • Le poisson est conseillé 2 fois par semaine, dont 1 poisson gras. Les poissons gras sont notamment riches en oméga 3, comme le maquereau, le saumon, la sardine, etc.
  • Il est aussi recommandé de limiter les charcuteries et panures, riches en mauvaises matières grasses et en sel

Des produits laitiers 3 à 4 fois par jour

Les fromages et yaourts sont très riches en bonnes bactéries. L'ensemble des bactéries qui se situent dans notre tube digestif forme le microbiote. Celui-ci joue un rôle important dans de nombreuses fonctions de l'organisme, notamment, dans les fonctions digestives, neuronales et immunitaires. D'autre part, le lait, les yaourts, ainsi que les fromages à pâte ferme, sont des sources importantes de calcium, indispensables à la bonne croissance des os.

  • Pour les enfants, il est recommandé de consommer 3 à 4 produits laitiers par jour afin de favoriser la densité osseuse et d'éviter les fractures. Les produits laitiers apportent des protéines et du calcium à l'organisme, nécessaires à la croissance des muscles et des os.
  • A savoir : la crème et le beurre ne sont pas des laitages mais des matières grasses. Alterner entre le lait, les yaourts et différents fromages est un bon moyen de faire un compromis entre les matières grasses et le calcium.
  • Les entremets comme les îles flottantes, le riz au lait ou encore les flans sont riches en sucres et ne sont pas considérés comme des produits laitiers.
  • Pour les enfants, il n'est pas recommandé de consommer des produits laitiers light, qui sont nettement moins riches en vitamine D et en calcium , perdant ainsi la valeur du laitage.

60 minutes d'activité physique par jour

Il est très important pour votre enfant de se dépenser. L'activité physique aide notamment à bien grandir et évite les problèmes de surpoids.

  • Pour un enfant on estime à une heure par jour la quantité d'activité physique idéale à pratiquer. Il peut s'agir de marche, de vélo, de natation, d'un club extra-scolaire, etc.

Des sucres lents à tous les repas

Les sucres lents fournissent de l'énergie sur une longue durée à l'organisme. Ils sont donc indispensables à son bon fonctionnement. On retrouve des sucres lents dans les céréales et produits céréaliers qui font partis de la famille des féculents. 

  • Les sucres lents permettent à l'enfant un meilleur sentiment de satiété et évite les grignotages
  • Il est recommandé d'apporter des féculents à votre enfant à tous les repas, avec des quantités adaptées et selon l'appétit. On retrouve dans la famille des féculents : les pâtes, le pain, le riz, la semoule, le boulgour, le quinoa, la pomme de terre et les légumineuses (pois chiche, haricots, lentilles, etc).
  • Il est recommandé de favoriser les produits céréaliers complets (de préférence biologique) qui apportent plus de fibres, de vitamines et de minéraux, important pour la croissance de votre enfant.

Limiter la consommation de produits sucrés transformés

Les sucres rapides sont des sucres qui sont très vites absorbés par l'organisme. Ils fournissent beaucoup d'énergie à un instant T puis les effets s'estompent au fil du temps et s'ensuit la fatigue. Ce sont des sucres que l'on consomme surtout pour le plaisir. 

Aujourd'hui on retrouve des sucres rapides dans un grand nombre de produits du commerce. Cependant on distingue différents sucres rapides. On peut noter le fructose, dans les fruits et légumes, et le glucose, dans le sucre et les produits industriels/sucrés.

  • Il est primordial d'apporter des vitamines et minéraux chez l'enfant en pleine croissance. C'est pourquoi les fruits et légumes sont fondamentaux. Il est recommandé de manger 5 portions de fruits ou légumes par jour. Par exemple : 1 verre de jus de fruit 100% pur jus au petit-déjeuner, 1 portion de légumes sautées à la poêle, 1 compote sans sucre ajouté au goûter, 1 portion d'haricots verts au dîner et 1 poignée de fraises au dessert.
  • Petite astuce : si vous souhaitez faire découvrir un aliment à votre enfant, présentez-lui dans une recette qu'il connait déjà (gratin, cake, flan, tarte, etc).
  • Il est important de limiter les apports en sucres rapides transformés, surtout chez les enfants. Il est en effet très facile de dépasser les recommandations avec les sodas, desserts, bonbons et céréales transformées du petit-déjeuner. Il est préférable d'acheter ce type de produits en petites quantités et de proposer des bonbons et viennoiseries par exemple uniquement les jours de fêtes.
  • Il est recommandé de limiter la consommation de viennoiseries, pain de mie et céréales du petit déjeuner transformées pour votre enfant. Ceux ci sont trop riches en sucres rapides et en matières grasses de mauvaises qualité.

  • Petite astuce : proposer des fruits, plutôt que des gâteaux ou des glaces au goûter. Pour le sucre dans les laitages, vous pouvez le remplacer par du miel, du sirop d'érable ou d'agave.

1,5 litres d'eau par jour, comme les adultes

L'eau participe à la construction de l'organisme, surtout à ces âges où l'organisme est constitué à près de 65% d'eau. La teneur en eau de l'enfant atteint celle de l'adulte aux environs de 12 ans.

  • Il est donc très important de bien s'hydrater. A partir de 6 ans il est recommandé de boire 1,5 litres d'eau par jour. 
  • Pour adopter les bonnes habitudes dès le plus jeune âge, il est préférable que seule l'eau soit présente à table
  • Les autres boissons devraient plutôt être occasionnelles et consommées en petites quantités pour éviter l'appétence au sucre.

Les matières grasses

Toutes les graisses ne sont pas à diaboliser. Elles sont nécessaires à l'organisme, mais à consommer en petites quantités.

  • Nous vous recommandons de varier les sauces (une crème fraîche pour le midi, une sauce tomate le soir…) et les modes de cuisson (au four, à la vapeur, à l'eau…).
  • Les plats cuisinés sont riches en graisses ajoutées, veillez à ce que vos enfants en consomment le moins possible.

Pour finir

L'alimentation de l'enfant est importante car elle conditionne les habitudes alimentaires pour son avenir. Une bonne alimentation est synonyme de santé. Elle doit aussi être source de plaisir.

Il est préférable de ne rien diaboliser, tout est une question d'équilibre.

Article écrit par Nevena Garic

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK